Barrage à « double détente »

Grands Barrages en mer

Cette idée revient de plus en plus souvent. Par exemple pour le Royaume Uni, un projet d’usine marémotrice par la fermeture de la baie de Cardiff prend forme, et des études d’impact environnemental sont en cours.

De la même façon on pourrait imaginer quelques grands projets pour la France. De nombreuses baies pourraient assez bien se prêter à l’exercice : Saint Brieuc, Morlaix, Lorient, Quiberon, Saint Nazaire, La Rochelle–Rochefort, Arcachon. Ou dans des zones moins faciles géographiquement avec moins d’impact sur la faune des rivières. (CO2 mon désamour).

Barrage à double détente, comme 2 écluses à poissons l’une dans l’autre.

« Techniquement, on pourrait aussi imaginer un concept à « double détente » avec un deuxième barrage à l’intérieur du premier grand. Représentant 1/3 du volume du grand, il permettrait de mieux lisser la production sur les 24 heures de la journée par remplissage durant l’étale de haute mer puis vidange pendant l’étale de basse mer ». (CO2 mon désamour)

Cette solution a l’avantage d’être durable, peu polluante, et renouvelable infiniment.

Pierre Leroy – 7 septembre 2016

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *