Des énergies propres ?

Une CONTROVERSE à ce qui se dit et s’écrit,

Et les non dits : sur les statistiques, sur nos responsabilités, sur l’écologie, sur les énergies renouvelables (*) et intermittentes, sur le stockage de l’énergie trop souvent mis à l’écart…

Un lieu d’échange sur le CO2, la COP21 Paris 2015,

Les différents MIX énergétiques proposés sont-ils exempts de tout défaut?

Evidemment non! chaque énergie, quand elle est intégrée au sein d’un MIX énergétique a sa part de « sale ».

Ainsi, les énergies dites renouvelables ont leur part de sale à partir du moment où elles sont compensées par des énergies carbonées ( gaz, fioul, méthane, …) pour pallier leur intermittence.

Comment la COP21 de Paris et les COP suivantes répondront-elles à la problématique de l’intermittence?

La COP21 sera-t-elle suivi d’effet?

(*) selon appellation couramment admise… voir article  Transition énergétique 3

(accueil)   (auteur)   (livre)   (table des matières)    (contactez-nous)

2 réflexions au sujet de « Des énergies propres ? »

    • Oui, en repensant le stockage.
      On a trop mis de coté la houille blanche ces 40 dernières années.
      Il faut repenser les barrages au fil de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *